Bienvenue sur le forum de votre faculté !
Degemer-mad war poull-kanna o rannskol !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Heidegger, encore

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gweltaz
Moins nouveau
avatar

Nombre de messages : 34
Age : 33
Promo : Histoire
Date d'inscription : 22/03/2006

MessageSujet: Heidegger, encore   Sam 24 Fév 2007, 16:22

Des réactions sur Bibliothèque Médicis où est intervenu hier Pascal David ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Apollodore
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 295
Promo : prof
Date d'inscription : 22/03/2006

MessageSujet: Re: Heidegger, encore   Sam 24 Fév 2007, 17:03

Ah, je vois que vous suivez toujours les bonnes émissions, c'est parfait!
Eh bien, pour résumer, l'émission a fait ce qu'elle a pu, je crois, pour donner une idée de la nature du débat et du type d'arguments défendus par les uns et les autres (vous connaissez ma préférence, je n'insiste pas), mais j'ai peur que cela soit resté un peu abscons pour les non-initiés (eh oui, c'est une question complexe).
On voyait au moins se dégager deux manières très différentes d'interpréter des textes philosophiques, et comme disait Fédier, c'est bien de la question de la vérité qu'il s'agit au fond, ici, et notamment de la vérité historique.
Et vous, qu'en avez-vous pensé?

_________________
On vouvoie le Paradis et on tutoie l'Enfer…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gweltaz
Moins nouveau
avatar

Nombre de messages : 34
Age : 33
Promo : Histoire
Date d'inscription : 22/03/2006

MessageSujet: Re: Heidegger, encore   Sam 24 Fév 2007, 17:53

J'ai regretté que Pascal David ne parle pas plus évidemment, car j'ai eu le sentiment que les attaques venaient du camp Faye/Husson à coup d'arguments plutôt faciles à l'adesse des non-initiés justement, et que le camp d'en face essayait de défendre, avec + ou - d'habileté. Fédier (qui ressemble à Truman Capote) n'était pas très à l'aise et j'aurais aimé trouver le Pascal David que l'on avait vu à Dialogues défendre cette thèse il y a quelque mois : à savoir tranchant, mordant, voire même cassant.
Je n'ai pas l'impression qu'on soit allé au fond du problème, qui selon moi n'est pas tant l'alliance d'Heidegger et du nazisme, mais plutôt l'alliance de tout philosophe avec un système politique (sujet qui me tient particulièrement à coeur en ce moment...). Evidemmnt, le fait qu'il fut nazi n'arrange rien, c'est évident, mais la question de la peut-etre plus forte propension de ce type de régime à placer un philosophe en son coeur n'a qu'été effleurée lorsqu'ils se sont étonnés du nombre d'intellectuels à avoir rallié le régime nazi.
Bref, un peu déçu car j'ai l'impression qu'aux points, c'est Faye et Husson qui ont gagné...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Apollodore
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 295
Promo : prof
Date d'inscription : 22/03/2006

MessageSujet: Re: Heidegger, encore   Sam 24 Fév 2007, 18:31

C'est vrai que mon très cher collègue avait peu la parole, mais c'est lié aussi au côté "doublon" Fédier-David. Pour le reste, qui a "gagné ?" peu importe, en dehors des protagonistes, les positions de M. Canto et de M. Husson étaient aussi très intéressantes, la première visant à montrer purement et simplement l'impact de la pensée de Heidegger dans "l'histoire des idées" si j'ose dire, du XXème siècle, le second se réfugiant dans une compétence et une expertise que vous n'aurez pas de mal à traduire en grec (indice, ça commence pas sigma omicron phi).
Sur le fond, quant à la place de la philosophie en "politique" la situation de Heidegger est assez singulière puisque le pouvoir nazi n'a jamais vraiment cherché (en tout cas pas de façon spectaculaire) à le récupérer, et pour cause, c'est compliqué et ça fait mal à la tête, ce que les nazis considéraient comme l'un des pires maux…

_________________
On vouvoie le Paradis et on tutoie l'Enfer…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gweltaz
Moins nouveau
avatar

Nombre de messages : 34
Age : 33
Promo : Histoire
Date d'inscription : 22/03/2006

MessageSujet: Re: Heidegger, encore   Sam 24 Fév 2007, 18:58

Non, personne n'a gagné... mais du point de vue du téléspectateur moyen que j'essaie d'être, j'ai l'impression que Husson et Faye ont été + offensifs, et on vraiment empêché Fédier notamment de développer un argumentaire cohérent pour le béotien.

Et croyez-moi, Rosenberg aussi, ça peut faire mal à la tête ;-)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Apollodore
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 295
Promo : prof
Date d'inscription : 22/03/2006

MessageSujet: Re: Heidegger, encore   Sam 24 Fév 2007, 19:04

Gweltaz a écrit:
Non, personne n'a gagné... mais du point de vue du téléspectateur moyen que j'essaie d'être, j'ai l'impression que Husson et Faye ont été + offensifs, et on vraiment empêché Fédier notamment de développer un argumentaire cohérent pour le béotien.

Et croyez-moi, Rosenberg aussi, ça peut faire mal à la tête ;-)
Ben justement, la difficulté, c'est justement, comme le disait Fédier, de vulgariser ce genre de questions à l'intention du Béotien, et c'est plus facile de dire "bouh le méchant pas beau…".
Quant à Rosenberg, il vous donne mal au coeur, aussi, je suppose…

_________________
On vouvoie le Paradis et on tutoie l'Enfer…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gweltaz
Moins nouveau
avatar

Nombre de messages : 34
Age : 33
Promo : Histoire
Date d'inscription : 22/03/2006

MessageSujet: Re: Heidegger, encore   Sam 24 Fév 2007, 21:16

Apollodore a écrit:

Quant à Rosenberg, il vous donne mal au coeur, aussi, je suppose…

Oui, si l'on peut dire. Philosophiquement, c'est assez faible, hein ;-). Quand je le lis, je pense à la phrase de Nietzsche où (je ne pourrais ps la citer exactement) il explique qu'un raisonnement sans profondeur est volontairement opaque, à l'instar d'une flaque d'eau, pour justement masquer son manque de profondeur... Le livre II, sur l'art et l'architecture, est particulièrement abscons, plein de théories de sa soi-disant spécialité (art & architecture. il est architecte de formation) entrecoupées de "réflexion" pseudo philosophique et totalement incompréhensible...

Mais l'intérêt de ce livre, car il existe, n'est pas pour son contenu, ou plutôt par la place que son contenu lui permet d'avoir dans la généalogie de la doctrine nazie...

Bref... ce n'est pas philosophiquement que je dois appéhender cet auteur. heureusement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Heidegger, encore   

Revenir en haut Aller en bas
 
Heidegger, encore
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Martin Heidegger, Être et Temps (notes de lecture)
» Douze questions posées à J. Beaufret à propos de M. Heidegger
» Heidegger, Le Dasein 3 : Etre-pour-la-mort et angoisse
» Heidegger interpréte Descartes
» Heidegger, Beiträge zur Philosophie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le reste :: La buvette-
Sauter vers: