Bienvenue sur le forum de votre faculté !
Degemer-mad war poull-kanna o rannskol !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 This mess we're in

Aller en bas 
AuteurMessage
Gweltaz
Moins nouveau
avatar

Nombre de messages : 34
Age : 34
Promo : Histoire
Date d'inscription : 22/03/2006

MessageSujet: This mess we're in   Jeu 22 Fév 2007, 22:17

Dis donc, il était bien l'article sur le mouvement anti-cpe paru lundi dernier...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jean-marie
Ancien
avatar

Nombre de messages : 107
Age : 31
Promo : M1 histoire
Localisation : B 105
Date d'inscription : 14/08/2006

MessageSujet: Re: This mess we're in   Ven 23 Fév 2007, 16:03

Mouais pas franchement je me suis arraché les cheveuxà le lire !!!!!
La journaleuse est un peu nuche...un homme illustre m'avait pourtant prévenu mais dans ma fougue, g voulu vérifier par moi-même...
Veni Vidi et non vici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chloé
Ancien
avatar

Nombre de messages : 175
Age : 34
Promo : M2 Dynamiques Identitaires mention histoire
Date d'inscription : 24/08/2005

MessageSujet: Re: This mess we're in   Ven 23 Fév 2007, 22:23

Ah, toi aussi...
Agréable de se sentir une seconde dans la peau d'un prof : répéter 15 fois quelque chose, dire des choses qu'on souligne comme importantes...et pouvoir constater que l'auditoire a compris et écrit tout l'inverse ! Que du bonheur ! Very Happy Very Happy Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Victor Segalen
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 147
Promo : à l'ouest
Date d'inscription : 21/05/2005

MessageSujet: Re: This mess we're in   Ven 23 Fév 2007, 23:53

L'auditoire a peut-être délibérément choisi de tourner son texte dans un sens qui lui parraissait plus plaisant ?

_________________
Audi, vide, tace, si tu vis vivere
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Phi
Gardien et Garant des Traditions Vraies et des Vérités Incompressibles
Gardien et Garant des Traditions Vraies et des Vérités Incompressibles
avatar

Nombre de messages : 70
Age : 32
Promo : Histoire / Assesseur
Localisation : B 103 - B 104 - B 111
Date d'inscription : 22/04/2006

MessageSujet: Re: This mess we're in   Dim 25 Fév 2007, 15:27

J'ai trouvé en tous les cas cette page absolument et indéniablement collector, ne serait-ce que par le fou rire qui m'a étreint, sur presque chaque article. Que du bonheur ! Les années passent, ce que retient Ouest France est intriguant !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gweltaz
Moins nouveau
avatar

Nombre de messages : 34
Age : 34
Promo : Histoire
Date d'inscription : 22/03/2006

MessageSujet: Re: This mess we're in   Dim 25 Fév 2007, 16:16

Jean-Phi a écrit:
J'ai trouvé en tous les cas cette page absolument et indéniablement collector, ne serait-ce que par le fou rire qui m'a étreint, sur presque chaque article. Que du bonheur ! Les années passent, ce que retient Ouest France est intriguant !

C'est vrai qu'ils ont réussi à occulter l'essentiel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Victor Segalen
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 147
Promo : à l'ouest
Date d'inscription : 21/05/2005

MessageSujet: Re: This mess we're in   Dim 25 Fév 2007, 16:36

J'espère que tu l'as découpée, Jean-Phi, que je puisse la lire.

_________________
Audi, vide, tace, si tu vis vivere
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marie des 4 vents
Ancien
avatar

Nombre de messages : 55
Promo : master 1 anglais bis
Localisation : Kirkbymoorside, North Yorkshire, Yorkshire, Angleterre, Grande-Bretagne, Europe, Monde
Date d'inscription : 25/03/2006

MessageSujet: Re: This mess we're in   Dim 25 Fév 2007, 17:46

Je l'ai vu sur maville.com et je l'ai enregistré sur mon pc...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mariedes4vents.canalblog.com
Chloé
Ancien
avatar

Nombre de messages : 175
Age : 34
Promo : M2 Dynamiques Identitaires mention histoire
Date d'inscription : 24/08/2005

MessageSujet: Re: This mess we're in   Dim 25 Fév 2007, 18:37

Y a pas les mini-interviews sur maville si ? Ce serait dommage de rater ca, collector en effet !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marie des 4 vents
Ancien
avatar

Nombre de messages : 55
Promo : master 1 anglais bis
Localisation : Kirkbymoorside, North Yorkshire, Yorkshire, Angleterre, Grande-Bretagne, Europe, Monde
Date d'inscription : 25/03/2006

MessageSujet: Re: This mess we're in   Dim 25 Fév 2007, 20:39

Voila le texte de l'article de ouest france du lundi 19 février 2007:
Anti CPE, l'éveil d'une conscience politique
Il y a un an, la contestation du contrat première embauche mobilisait les étudiants. Bilan positif, estiment de nombreux jeunes toujours engagés.
« Ça a été un moment très fort. » Il y un an, le mouvement anti contrat première embauche (CPE) prenait toute son ampleur. Le 15 février, le blocus était voté à la faculté des lettres et sciences humaines. Il a duré deux mois, la reprise des cours n'ayant été votée que le 12 avril. Mais au total, c'est plus de trois mois de lutte. Des dizaines de manifestations. Des kilomètres à battre le bitume, même sous la pluie. Et des litres de salive, lors des assemblées générales.

« Les gens disaient que les jeunes étaient passifs. Des fainéants qui se mettaient en grève tous les deux ans pour ne pas travailler. C'est faux ! » Ismaël Diarra, 24 ans, est en troisième année de sociologie. Il est venu au rendez-vous, accompagné de Camille Monnerie, 21 ans, en troisième année de physique-chimie à la faculté de sciences, et de Guillaume Lannuzel, 18 ans, en deuxième année de biologie. Tous ont réussi leur passage en niveau supérieur. « Une fois les pancartes rangées, je m'y suis mis à fond, » explique Ismaël.

Les trois étudiants commentent : « C'est une petite victoire. On a montré au gouvernement qu'il ne peut pas faire tout et n'importe quoi. Mais on regrette que seul le projet de CPE ait été retiré. On se battait aussi pour la suppression du contrat nouvelle embauche et de la loi sur l'égalité des chances ». Ismaël ajoute : « Après, on s'est pris quand même en pleine face la loi sur l'immigration et celle sur la prévention de la délinquance. »

Camille poursuit : « C'était épuisant, mais une grande dynamique a été lancée. Des liens se sont créés, qui sont encore là » Pour Guillaume : « La fac est devenue un espace moins anonyme et moins individualiste. Ça a créé de la solidarité ». Les étudiants se souviennent aussi du grand nombre d'assemblées générales. Le mardi et le jeudi. « Le fonctionnement était transparent et démocratique. C'est comme ça qu'on a duré. »

Nouvelles façons de manifester

« On a imaginé de nouvelles façons de manifester. » Prenant exemple sur les étudiants en sports (les fameux « Staps ») qui manifestaient dans le même moment contre la réduction des postes aux concours de l'Éducation nationale, ils ont innové. Ils ont occupé le Mac Donalds, Coat-ar-Gueven et l'Espace-Jaurès, la Poste, Géant, le Multiplexe... et ils ont bloqué les ponts, les ronds-points. « On était très mobile. Parfois imprévisible, avec des actions gardées secrètes jusqu'au dernier moment, même pour les manifestants. » Les manifs se voulaient plus ludiques aussi. « On jouait au chat et à la souris avec les forces de l'ordre. Ou à chat perché, comme quand les Staps ont occupé le toit de l'hôtel des impôts et qu'on les a rejoints. »

Ces étudiants gardent encore le souvenir de gaz lacrymogène, de quelques coups de matraques. Et, pour Ismaël, d'une interpellation, d'une garde à vue et d'une comparution devant le tribunal. « J'ai été relaxé » rappelle-t-il.

« On parle moins de nos soirées festives, et plus facilement de politique ou de sujets de fond. » Pour ne pas que l'effet CPE retombe comme un soufflet, Camille et Guillaume ont lancé un « café-actu » à la faculté des sciences, chaque jeudi, de 12 h 30 à 13 h 30. « Notre souci est d'être bien informé. Mais par d'autres sources que celles traditionnelles. Seul, on a du mal à se forger notre propre opinion. C'est mieux de discuter à plusieurs....C'est comme sur un blog ou un forum d'internet. Sauf que là, on a la personne en face de soi. »


Laurence GUILMO.


Ouest-France
Bonne lecture!!! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mariedes4vents.canalblog.com
Apollodore
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 295
Promo : prof
Date d'inscription : 22/03/2006

MessageSujet: Re: This mess we're in   Dim 25 Fév 2007, 20:42

C'est bien cela, il en manque pas mal, il y avait une page entière, ce que vous citez n'est que le (bon) article d'ouverture, le seul qui soit passé sur maville.
Il faudrait mettre le reste de la page en ligne, si quelqu'un en a le temps, il y aura de quoi commenter.
Laughing

_________________
On vouvoie le Paradis et on tutoie l'Enfer…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marie des 4 vents
Ancien
avatar

Nombre de messages : 55
Promo : master 1 anglais bis
Localisation : Kirkbymoorside, North Yorkshire, Yorkshire, Angleterre, Grande-Bretagne, Europe, Monde
Date d'inscription : 25/03/2006

MessageSujet: Re: This mess we're in   Dim 25 Fév 2007, 21:42

Ca c'est vraiment po juste. Il suffit de partir un peu loin et on rate tout les trucs "interessants"... pfff Crying or Very sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mariedes4vents.canalblog.com
Apollodore
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 295
Promo : prof
Date d'inscription : 22/03/2006

MessageSujet: Re: This mess we're in   Dim 25 Fév 2007, 22:17

marie des 4 vents a écrit:
Ca c'est vraiment po juste. Il suffit de partir un peu loin et on rate tout les trucs "interessants"... pfff Crying or Very sad
Veux bien essayer de faire quelque chose, mais mon logiciel de reconnaissance de caractères a du mal avec la presse, et la copie, c'est long…

_________________
On vouvoie le Paradis et on tutoie l'Enfer…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chloé
Ancien
avatar

Nombre de messages : 175
Age : 34
Promo : M2 Dynamiques Identitaires mention histoire
Date d'inscription : 24/08/2005

MessageSujet: Re: This mess we're in   Lun 26 Fév 2007, 00:10

Ben c'était fait, alors autant vous en faire profiter...Commentons commentons !

Citation :
Thomas "ne regrette rien"

Thomas Pensivy, 23 ans, porte toujours son bonnet peruvien. "Il n'a pas de signification particulière. On me l'a offert, et je l'aime bien. C'est tout." Néanmoins, il est devenu le "signe de son individualité et de sa propre liberté". Un refus farouche de toute recuperation politique ou syndicale du mouvement. Lui-même n'est adhérent d'aucun parti ou autre association militante. Mais il a une sensibilité aux mouvements altermondialistes. "J'ai quitté la fac. J'étais en première année de sociologie et reprenais des études après des petits boulots et expériences personelles. Mais c'est un système qui ne me convient pas." Muni de son seul baccalauréat économique et social, il a repris les jobs précaires, effectue des spectacles pour enfant. En mars il participe à une plate-forme d'orientation professionelle avec la Mission locale. De l'expérience CPE, il en garde un besoin de s'informer sur l'actualité. "Ca a été une petite victoire, mais elle n'a pas changé ma vision de la société et du monde du travail. On a été récupérés politiquement, sans s'en rendre compte. Mais je ne regrette rien. Ca aurait pu être pire"

Citation :
Une "défaite" pour Rebecca la rebelle

Ne cherchez plus rebecca Manac'h, la "radicale" sur les bancs de la faculté de sociologie. A 30 ans, elle a rompu les amarres et continue son combat au plus près du terrain. Avec la même passion qu'elle a mis contre le CPE, elle se bat pour la regularisation des sans-papiers et l'accueil des immigrés. Cette ancienne adhérente de la LCR a participé recemment à l'occupation de la Bourse du travail à Paris, et elle a manifesté à Marseille. L'été dernier elle a soutenu les expulsés de Cachan. Du 25 avril au 5 mai, elle a vécu avec les refugiés de Sangatte, à Calais. rebecca Manac'h en a même réalisé un film sur les conditions de vie des réfugiés : "Calais 2006 après Sangatte" projetté au Mac-Orlan le mois dernier. Elle a créé un collectif after sangatte (www.after.sangatte.free.fr). "La fin du CPE, c'est une défaite. Il fallait continuer à se battre pour le retrait de toute la loi. Les syndicats professionnels nous ont lachés après avoir tiré la couverture à eux. Ils on "cassé" le mouvement." Elle affirme : "Je ne recherche pas de travail car je ne veux pas être exploitée par un patron. Et je préfèrerais crever de faim plutôt que de cesser de me battre pour mes idées"

Citation :
Une "semi-victoire" pour Jean-Marie (SUD)

"J'ai obtenu mes examens tant bien que mal, mais je les ai eus" Jean-Marie Leforestier, 20 ans, étudiant en troisième année d'espagnol et en deuxième année d'histoire. "Plus tard, je voudrais être chercheur sur l'histoire de l'espagne, ou journaliste sur internet où il est possible d'être plus libre de ton". Pour ce militant à Sud étudiant, le retrait du CPE est une "semi-victoire". "C'est l'article le plus médiatique qui a été retiré". Il aurait préféré l'abandon du CNE et de l'apprentissage à 14 ans. L'an passé les adhérents de son syndicat ont eu des mots durs contre ceux de l'UNEF, principal syndicat étudiant à l'UBO, parfois qualifiés de "traitres" pour avoir appelé à la fin du blocus. "Les rancoeurs se sont dissipées, assure Jean-Marie Leforestier. On est amenés à travailler ensemble." Même si les différences demeurent. "A l'université, on estime que les étudiants ne sont pas assez bien représentés dans les conseils où siègent les enseignants et l'administration. ils servent de faire-valoir, de caution democratique. Il n'y a rien à en attendre. Que des broutilles. Pour nous la seule lutte est dans la rue"

Citation :
"La faculté des lettres ne s'est pas grandie"

Il a été à l'origine du Collectif anti-blocus de la fac Victor-Segalen. Un groupe composé d'une vingtaine d'étudiants. Un an après les manifestations anti CPE, Christophe Blanchard reste convaincu que ce blocus "était inadmissible. La faculté des lettres ne s'est pas grandie en agissant comme ça. Les étudiants se sont mobilisés sur un sujet de société, d'accord, mais ils ne se rendent toujours pas compte que leur fac va dans le mur."
Alors que l'UBO avance en matière de recherche, tournée notamment vers la mer, Christophe Blanchard estime que Victor-Segalen reste à la traîne, ne s'inclut pas du tout dans ce projet. "Il n'y a qu'à regarder le CRBC. Il va très mal et tout le monde s'en fiche. Cette fac qui devrait, en toute logique, s'ouvrir sur le monde, s'est repliée sur elle-même" A la rentrée dernière "écoeuré et assez revolté", Christophe Blanchard a quitté l'UBO pour aller terminer son doctorat de sociologie à Evry.

Citation :
Les évènements en quelques dates
* Le 16 janvier 2006. Dominique de Villepin propose la création d'un contrat première embauche, dans le cadre de la loi sur l'égalité des chances. Il s'agit d'un CDI destiné aux jeunes de moins de 26 ans durant deux ans, période durant laquelle ils peuvent être licenciés sans motif. Le 31 janvier, les étudiants manifestent contre la reduction des postes aux concours de l'enseignement et contre le CPE. Ensuite les manifestations vont se succéder.
* Le 9 février. Le premier ministre annonce le recours à l'article 49.3 pour accélérer l'adoption du texte. Dans la nuit, les députés adoptent le texte.
* Le 15 février. Vote du blocus de la faculté des lettres et sciences humaines.
* Le 7 mars. Quelque 10000 personnes dans les rues de Brest
* Le 13 mars. Les étudiants en Lettres organisent un vote à bulletin secret. Il y a 1340 votants sur les 4594 inscrits. La grève est reconduite par 82,4% des voix, ainsi que le bloocus avec 56,75%
* Le 21 mars. Les trois conseils de l'UBO, réunis exceptionnellement, votent pour le retrait du CPE.
* Le 28 mars. entre 16000 et 25000 personnes manifestent, à nouveau, dans les rues de Brest
* Le 4 avril. deuxième manifestation "monstre" à Brest. Quelque 25000 personnes dans les rues, toutes générations confondues.
* Le 10 avril. Jacques Chirac annonce le retrait du CPE
* Le 12 avril. Vote de la reprise des cours à Victor-Segalen

Citation :
"Il n'y a pas eu de dégradations ni de bagarres à la fac"
"Il n'y a pas eu de dégradations à la fac comme cela a pu avoir lieu dans d'autres universités. Ni de bagarres entre les "pro" et les "anti" blocus. Globalement tout s'est bien passé à Brest. on a été des étudiants responsables"
, se félicite melanie Thomin, nouvelle présidente du syndicat étudiant UNEF, en 4ème année de lettres modernes pour la deuxième année. Durant le mouvement, le syndicat étudiant UNEF a joué le rôle d'aiguilleur mais se défend d'avoir voulu encadrer la contestation.
"Tout de suite, on a cherché à informer ailleurs qu'en lettres. On est allé dans les autres facs et dans les lycées. Un débat a été organisé avec des jeunes de l'UMP. On a rencontré les syndicats de salariés où on a toujours été mis en avant. Mais on a pas été teleguidés"
La question du blocus de la faculté de la faculté Segalen (excepté pour les étudiants étrangers ou qui passaient des concours) a été centrale. Car il a été contesté. Par moment, le clivage entre les "pro" et les "anti" a même pu occulter le débat sur le CPE. Le vote à bulletins secrets a été un moment décisif. "Le 13 mars, je m'en souviendrais toujours" déclare Chloé Canton, désormais en 5ème année d'histoire, élue étudiante et donc assesseure auprès du doyen, sympathisante de l'UNEF mais non adhérente.

De 30 à 300 adhérents à l'UNEF

"Les "pro" blocus l'ont remportée. C'était une victoire démocratique. Les "anti" ne pouvaient plus dire que le mouvement était illégitime"
Néanmoins la tension a été forte.
Adrien lallier, 21 ans, était élu étudiant mais membre de l'UNEF, se souvient : " C'était difficile de changer de casquette. On était contesté des deux côtés. Mais il fallait le faire. Même si c'était à la limite de la schizophrénie" Il refait actuellement sa deuxième année en LEA.
"En une année, le syndicat est passé de 30 à 300 adhérents" souligne Sylvain Dubreuil, 24 ans, président de l'UNEF l'année dernière Et on est majoritaires dans tous les conseils de faculté, sauf en droit et medecine" Un bilan satisfaisant pour celui qui a quitté la faculté de sociologie (en 4ème année) après avoir réussi le concours d'intégration à l'IUFM de Rennes. Epreuves qu'il a passées durant le mouvement. "L'écrit c'était juste. Mais j'ai bien marché à l'oral" Lors des assemblées générales à Segalen, il avait brillé par ses qualités de tribun. Là, il vient de passer le concours pour devenir conseiller principal d'éducation. "C'est dur. Il n'y a que 200 postes pour toute la France !"
Il a aussi quitté l'UNEF pour adhérer à l'UNSA (Union Syndicale des Syndicats Autonomes) syndicat de salariés. "J'avais envie de passer à une autre étape d'engagement". Il est aussi membre du conseil d'administration de l'IUFM, ainsi que de son conseil scientifique et pedagogique. "J'ai un regret. J'aurais préféré d'avantage de discussions sur le "fond". Cette remise en cause du droit du travail, c'était une attaque contre la jeunesse"

Renart jura, mais un peu tardd, qu'on ne l'y prendrait plus...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marie des 4 vents
Ancien
avatar

Nombre de messages : 55
Promo : master 1 anglais bis
Localisation : Kirkbymoorside, North Yorkshire, Yorkshire, Angleterre, Grande-Bretagne, Europe, Monde
Date d'inscription : 25/03/2006

MessageSujet: Re: This mess we're in   Lun 26 Fév 2007, 01:06

Merci Chloé!!! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mariedes4vents.canalblog.com
Apollodore
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 295
Promo : prof
Date d'inscription : 22/03/2006

MessageSujet: Re: This mess we're in   Lun 26 Fév 2007, 05:32

Ouais, ben moi, personne m'a demandé mon avis, faut croire qu'il n'y en a que pour les jeunes dans ce pays… Merci, Chloé, cela dit, personnellement j'avais la flemme… Mr.Red

_________________
On vouvoie le Paradis et on tutoie l'Enfer…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chloé
Ancien
avatar

Nombre de messages : 175
Age : 34
Promo : M2 Dynamiques Identitaires mention histoire
Date d'inscription : 24/08/2005

MessageSujet: Re: This mess we're in   Jeu 01 Mar 2007, 01:33

Ben alors ? Pas de réactions ? De commentaires ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: This mess we're in   

Revenir en haut Aller en bas
 
This mess we're in
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La grande messe du matériel astro
» Pourquoi l'aigle héraldique est elle féminine?
» La photo de notre Seigneur Jésus Christ
» Garabandal !
» Remords

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le reste :: La buvette-
Sauter vers: